La page est en train de chargement

Refus de crédit: que faire?

Blog | Crédit

Votre demande de crédit a été refusée. Quelles en sont les raisons possibles, comment savoir si vous pouvez ou devriez effectuer une autre demande, ou quelles sont les alternatives possibles? Nos explications.

Les raisons d’un refus

Il existe de nombreuses possibilités pouvant mener à un refus de crédit. Celles-ci sont généralement liées soit à la situation du demandeur, soit à ses antécédents. Plus spécifiquement, les principaux motifs de rejet d’une demande sont:

  • Budget insuffisant: la loi (LCD) stipule clairement que l’octroi d’un crédit est interdit s’il risque d’occasionner le surendettement du consommateur. Les institutions financières proposant des prêts ont ainsi l’obligation de contrôler le budget du solliciteur. Si ses finances ne permettent pas de dégager un excédent budgétaire suffisant au remboursement, le prêt sera rejeté.
  • Antécédents négatifs: les banques contrôlent les antécédents de leurs clients. En particulier, l’historique de crédit de chaque demandeur est enregistré au sein d’une centrale unifiée en Suisse: la ZEK. Avant d’accorder un crédit, une vérification sera donc effectuée auprès de cette centrale. Une entrée négative dans la ZEK mènera généralement à un rejet de la requête.
  • Poursuites: les personnes qui sont en difficultés financières ne peuvent légalement obtenir de crédit. En cas de poursuites, il est ainsi impossible d’obtenir un prêt auprès d’un établissement financier.
  • Permis de travail: les étrangers travaillant en Suisse doivent œuvrer auprès du même employeur depuis un certain temps: 3 mois pour les permis C, 6 mois pour les permis B, et 3 à 4 ans pour les permis G (frontaliers). Les personnes ayant un permis L ne peuvent en général pas obtenir de prêt.
  • Revenus: pour obtenir un crédit, il est ainsi nécessaire d’être salarié en Suisse depuis minimum 3 mois, ou indépendant à son propre compte depuis minimum 2 ans.

Attendre minimum 3 à 6 mois

Comme indiqué précédemment, chaque demande est normalement enregistré auprès de la ZEK. Ainsi, une personne effectuant de nombreuses sollicitations de prêt auprès de différentes sociétés pourra se retrouver bloquée très rapidement. La meilleure pratique reste donc de limiter le nombre de requêtes faites en même temps. En cas de refus, les chances d’obtenir un crédit auprès d’une autre agence sont quasiment nulles, et réitérer une demande pourra même pénaliser le dossier. Pour cette raison, il vaut mieux attendre au moins 3 mois, voir 6 mois avant d’effectuer une autre demande!

Le mieux reste, pour la prochaine requête, de pouvoir justifier une amélioration de son dossier: baisse des dépenses (assurances, loyer), hausse des revenus (salaire, salaire du ou de la conjoint/e), ou simplement amélioration des antécédents (crédit actuel payé de manière régulière). En cas de doute, il est également utile de s’adresser à un conseiller en crédit comme par exemple auprès de CreditFlex. Un spécialiste vous permettra alors d’exposer votre situation et vous conseillera en fonction.

Les alternatives au crédit

En cas d’impossibilité d’obtenir un crédit, et si celui-ci visait à résoudre un problème financier, il faut savoir qu’il existe des alternatives. En effet, en cas de difficultés financières, le crédit est rarement la solution, et les demandes seront rarement acceptées par les institutions sérieuses et respectueuses de la loi.

L’alternative consiste généralement à passer par une société d’aide en cas de dettes. Celles-ci proposent ainsi une aide pour l’établissement d’un budget et la possibilité de négocier à votre place vos dettes pour obtenir une baisse des intérêts et des possibilités de délais de paiement supplémentaires par exemple. Un premier entretien gratuit est généralement possible afin d’avoir un meilleur aperçu des services proposés et des possibilités offertes.

Article rédigé par l’équipe de Multicrédit