La page est en train de chargement

Prêts pour frontaliers: quelques explications

Blog | Crédit

Depuis l'abandon du taux plancher par la BNS, faire un prêt en Suisse, en tant que frontalier, n'a jamais été aussi avantageux! Quel taux espérer, et où trouver la meilleure offre?

Pourquoi un prêt en Suisse?

En tant que frontalier, emprunter auprès des banques suisses présente déjà un avantage en terme de sécurité. Le remboursement du prêt pour frontalier s’effectuant en Chf, à savoir la même devise que votre salaire, vous n’avez aucun risque lié à un futur taux de change Chf/Euro désavantageux. Ensuite, le prêt en Chf étant contracté auprès de banques suisses, vous bénéficiez d’avantages immédiats liés à la sécurité bancaire helvétique:

  • Une plus grande sécurité.
  • Une plus grande garantie de confidentialité de vos données.

Taux d’intérêt

Dans le cadre d’un emprunt en Suisse, le taux d’intérêt pour les crédits privés varie en fonction de la situation propre de chacun et du risque encouru par la banque. Autrement dit, si votre situation est jugée saine, le taux d’intérêt proposé sera bas. Or les frontaliers bénéficiant généralement d’une situation stable en Suisse, et d’un coût de la vie réduit en France, les taux proposés sont souvent plus avantageux qu’en france! Et ceci est d’autant plus vrai depuis l’abandon du taux plancher!

Quelles démarches pour obtenir un prêt en tant que frontalier?

Il convient avant tout de s’adresser à la bonne société. En effet, avec une même situation (revenus, budget, situation familiale, …), différentes banques pourront vous proposer un taux d’intérêt différent. Pour cette raison, le mieux reste de s’adresser à un courtier en crédits qui analysera votre budget et trouvera à votre place la meilleure opportunité. Vous économisez ainsi du temps et bénéficierez de la meilleure offre possible.

Coût réel: un exemple de prêt pour frontalier.

Mr Dubois habite en France et travaille en Suisse auprès du même employeur depuis 5 ans, au bénéfice d’un permis G. Il est célibataire et sans enfants. Avec un revenu de 6’000 Chf net / mois, il souhaite emprunter 20’000 Chf en Suisse. Pour ce faire, il s’est adressé à une agence de crédit. Après avoir fourni les documents nécessaires à l’étude de son budget (fiches de salaires, permis, attestation de non-interdiction bancaire), on lui propose un taux de 9.95% avec un remboursement sur 2 ans. Mr Dubois payera alors des mensualités de 918 Chf / mois sur 24 mois.

Eviter de faire trop de demandes

Un dernier point auquel les frontaliers à la recherche d’un prêt en Chf ne font pas toujours attention est qu’en Suisse, toutes les demandes de crédit sont enregistrées auprès d’une centrale. Il convient donc d’éviter de faire trop de demandes à la fois, et d’attendre une offre avant chaque nouvelle demande de prêt.

Article proposé par Crédit-Frontalier: www.credit-frontalier.ch.