La page est en train de chargement

Prêt aux dirigeants d’entreprises: crédit privé ou crédit commercial?

Blog | Crédit

Vous gérez une entreprise en tant qu'indépendant ou directeur, et vous cherchez à obtenir de l'argent pour vous-même ou pour votre business? Quelles sont les alternatives qui s'offrent à vous: vaut-il mieux réaliser l'emprunt à votre propre au nom ou sous celui de votre société? Comparaison des deux solutions.

Crédit privé ou commercial

Les directeurs d’entreprises qui souhaitent obtenir de l’argent ont la possibilité soit d’effectuer l’emprunt à leur propre nom, ou au nom de leur société. Il s’agit de deux démarches différentes avec des approches distinctes:

  • Prêt à son propre nom: on parle alors de crédit privé, ou même de crédit conso
  • Prêt au nom de la société: on parle alors de crédit commercial, voir de prêt PME

Le crédit commercial

A priori, ce type d’emprunt permet de financer tout projet ou besoin en liquidités lié à la société. Dans certains cas cependant, tout particulièrement pour les indépendants, la frontière peut s’avérer plus floue. Ce serait par exemple le cas d’un véhicule de fonction également utilisé dans un cadre privé. Quoi qu’il en soit, faire une demande de prêt au nom de son entreprise implique:

  • Que l’argent emprunté sera en principe utilisé dans le cadre du financement de son entreprise
  • De pouvoir emprunter des montants plus élevés: dès 10’000 Chf et jusqu’à 30’000’000 Chf
  • De choisir la durée de remboursement sur 12 à 84 mois
  • De bénéficier d’un taux d’intérêt parfois plus avantageux
  • De devoir fournir quelques documents en plus pour l’analyse du dossier
  • Un temps de traitement parfois plus long

Par exemple, un prêt PME de 200’000 Chf sur 60 mois avec un taux d’intérêt de 4.8% implique une mensualité de 3’746 Chf qui inclut amortissement et paiement des intérêts.

Le crédit conso

A l’inverse, ce type d’emprunt concerne le financement de tout projet privé. Cependant, dans le cas d’un indépendant ou directement d’une petite PME, rien n’empêche de demander un prêt privé et d’utiliser l’argent obtenu pour son entreprise! De manière générale, ce type de solution implique:

  • Une libre utilisation de l’argent obtenu
  • Des montants empruntés en principe moins élevés: de 3’000 à 300’000 Chf
  • De choisir la durée de remboursement sur 12 à 84 mois
  • Un taux d’intérêt directement corrélé au budget du demandeur (une meilleure situation implique un meilleur taux)
  • Des démarches simplifiées: moins de documents à fournir, une décision plus rapide

Par exemple, un prêt privé de 40’000 Chf sur 60 mois avec un taux d’intérêt de 5.8% implique une mensualité de 766 Chf qui inclut amortissement et paiement des intérêts.

Quelle solution choisir?

Si dans certains cas il semble évident de se tourner vers une alternative plutôt qu’une autre, il arrive que le choix ne soit pas si simple. La solution la plus simple peut être de s’adresser à un spécialiste à la fois présent dans le prêt privé et dans le prêt commercial. Ainsi, Crédit-bancaire propose des solutions pour dirigeants d’entreprises sous les deux formes. Faire appel à un spécialiste permet bien souvent de bénéficier d’une analyse approfondie de sa situation et ses besoins, et d’y voir plus clair sur les avantages et inconvénients de telle ou telle solution. Enfin, il faut aussi relever qu’il existe encore d’autres alternatives au crédit commercial, comme par exemple le leasing PME, qui permet le financement de biens de production, ou le factoring, qui s’avère être une solution pour améliorer ses entrées en liquidités sur le long terme (voir par exemple www.business-factoring pour en apprendre plus).