La page est en train de chargement

Déduction fiscale des intérêts du crédit: comment ça marche?

Blog | Carte de crédit | Crédit | News

Chaque année, de nombreux emprunteurs oublient de déduire les intérêts de leur crédit personnel de leur déclaration d'impôts. Comment fonctionne cette déduction et quels documents faut-il demander? Nos explications.

Explications

Lors de la signature d’un contrat de crédit privé, l’emprunteur s’engage à rembourser chaque mois à l’institution financière chaque mois un montant fixe qui dépend du montant emprunté, de la durée de l’emprunt, et du taux d’intérêt pratiqué. Or ce montant se décompose en deux parties distinctes:

  • Le remboursement du prêt lui-même.
  • L’intérêt payé.

Si la décomposition n’est pas indiquée sur les factures, elle a pourtant son importance, car le total des intérêts payés au cours de l’année peut être déduit de son revenu imposable lors de la déclaration d’impôts. Dans certains cas, cette déduction peut entraîner une baisse significative des impôts à payer.

Faut-il obligatoirement déclarer son emprunt?

Légalement, les contribuables n’ont aucune obligation de déclarer leur emprunt. Cependant, il est vivement recommandé de le faire, car cette déclaration permet d’économiser sur ses impôts!

Comment s’y prendre?

Normalement, l’établissement financier ayant octroyé le prêt envoie automatiquement l’attestation d’intérêts en janvier. Il suffira alors de déduire ces intérêts lors de la déclaration d’impôts, et de joindre une copie de cette attestation pour le fisc. En cas d’oubli de la banque, il est tout à fait possible de réclamer cette attestation, normalement sans frais.

Autres déductions

Légalement, il est possible de déduire de ses impôts tous les intérêts payés suite à une dette. Cela comprend, entre autre, les éléments suivants:

  • Cartes de crédit: les institutions fournissant les cartes de crédit n’envoie en général d’attestation automatiquement. C’est donc aux consommateurs de réclamer une preuve des intérêts payés durant l’année fiscale concernée.
  • Hypothèques
  • Véhicules à crédit

Frais de leasing

Si le leasing est parfois assimilé -à tord- à une forme d’emprunt, il faut savoir que les frais de leasing ne sont pas déductibles fiscalement. Pour de plus amples informations sur les différences entre crédit et leasing, Multicrédit propose une explication complète assortie d’une comparaison des deux services.

Combien peut-on économiser?

L’impôt payé étant soumis à un barème, tout dépendra de la situation de chacun. A titre d’exemple, un prêt de 20’000 Chf sur 24 mois peut représenter, au cours de la première année de remboursement, un intérêt payé supérieur à 1’200 Chf! Sur la base d’une déduction de 1’200 Chf, et avec un taux d’imposition de 10%, cela représente une économie de 120 Chf!

Article réalisé par l’équipe de Multicrédit – www.multicredit.ch