La page est en train de chargement

Crédit: comment obtenir un meilleur taux pour un emprunt privé?

Blog | Crédit

En Suisse, ce sont les banques qui fixent le taux d'intérêt lors de l'octroi, tout du moins dans la limite imposée par la loi. Les conditions dépendront alors essentiellement de la situation du demandeur et de ses antécédents. Quels sont les moyens d'optimiser son dossier pour obtenir un meilleur taux? Découvrez nos 6 conseils.

Qu’est-ce qui détermine le taux?

Le taux d’intérêt est directement proportionnel au risque. Une personne ayant une situation “délicate” sera jugée comme plus risqué par les banques qu’un demandeur qui bénéficie d’une bonne situation. Plus le risque de défaut de paiement est considéré comme élevé, plus le taux d’intérêt sera lui aussi élevé. Globalement, les conditions contractuelles proposées dépendront:

  • De l’honorabilité du client: a-t-il déjà eu des antécédents comme des mauvais paiement? Des codes à la ZEK? Des problèmes de poursuites? A-t-il effectué de nombreuses demandes de crédit sans suites auprès de différents organismes?
  • De la solvabilité du client: quel est son revenu, mais quelles sont également ses dépenses? Depuis quand travaille-t-il auprès de son employeur actuel? A-t-il un emploi stable ou temporaire?

Quel que soit le risque représenté par le demandeur, la Confédération fixe un taux plafond maximal de 10%.

Quels sont les taux actuels?

La plupart des établissements proposent un intérêt variant entre 5.9% et 9.9% (rarement moins). Il faut cependant garder à l’esprit que des taux inférieurs à 7.9% restent rares. Ainsi, on estime que la majorité des contrats signés sont assortis d’un taux de 8.9% ou plus. Les clients qui bénéficient d’offres à 6.9% ou moins restent peu nombreux à ce jour.

Nos conseils

Finalement, comment obtenir un meilleur taux? Nous proposons ici 6 conseils pour aider les futurs emprunteurs à optimiser leur situation et obtenir de meilleures conditions de prêt.

1. Ne pas oublier de déclarer les revenus de son / sa conjoint/e

S’il n’est pas obligatoire de déclarer également le salaire de son époux / son épouse, il est fortement recommandé de le faire. En effet, la banque pourra prendre alors en compte non pas un seul revenus, mais le cumul des deux salaires pour calculer le budget, améliorant alors la solvabilité de manière significative.

2. Ne pas oublier de déclarer tout revenu accessoire

C’est un fait, de nombreux demandeurs oublient qu’ils peuvent déclarer à la banque tous leurs revenus accessoires, et oublient trop souvent de le faire. Or chaque amélioration du budget contribue à réduire le risque, et donc à diminuer le taux d’intérêt. Ainsi, les éléments suivants ne doivent pas être négligés:

  • Un 2ème revenu: second emploi, rentes, revenus locatifs, …
  • Des allocations: allocations familiales, allocations de formation, …
  • Des bonus lié à l’emploi principal: primes, bonus, gratifications, …
  • L’éventuel salaire des enfants: par exemple si des enfants vivent sous le même toit et touchent un revenu (apprentissage, …)
  • D’éventuelles subsides: pour l’assurance maladie par exemple

3. Joindre un maximum de justificatifs

Lors d’une demande de crédit, chaque élément qui a une influence sur le budget devrait non seulement être déclaré, mais également justifié par la copie d’un certificat. Le fait de joindre des justificatifs permet non seulement d’accélérer le traitement du dossier, mais aussi parfois d’améliorer son scoring auprès des banques.

4. Eviter de faire trop de demandes en même temps

En Suisse, chaque demande de prêt privé est enregistrée auprès d’une centrale (la ZEK). Effectuer trop de demandes dans un court laps de temps pourra ainsi contribuer à diminuer, aux yeux des banques, l’honorabilité du demandeur qui pourra se retrouver pénalisé, voir bloqué.

Ce conseil est d’autant plus important en cas de refus. Une demande de crédit refusée est également enregistrée à la centrale. Plutôt que d’effectuer immédiatement une autre requête auprès d’un autre établissement, il vaut mieux attendre quelques mois (3 à 6 mois minimum) avant de réitérer sa démarche.

5. Payer ses factures régulièrement

Un client qui a déjà effectué un ou plusieurs crédit par le passé et qui a payé ses factures en temps et en heure sera d’autant mieux perçu par la banque. Des antécédents positifs peuvent ainsi contribuer à améliorer l’honorabilité du client, et donc permettre à l’avenir de meilleures conditions de prêt.

6. Demande l’aide d’un spécialiste

S’il est tout à fait possible d’effectuer une demande de prêt auprès d’une banque, il peut être recommandé de passer par un intermédiaire spécialisé comme Creditflex, qui propose une prise en charge individualisée du dossier débouchant sur un crédit au meilleur taux.

En effet, un spécialiste sera à même d’analyser la situation globale de son client et de vérifier que le dossier soit complet et optimisé avant l’envoi à la banque. Outre l’optimisation du dossier, il pourra aussi, parfois, jouer de son influence et négocier avec ses partenaires de meilleures condititions.